Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mediapart  9 avril 2014     Par Beñat

Social ? Pourquoi faire ?

Le 31 juillet 2013, la Secrétaire du Comité d’Etablissement Pole emploi Aquitaine et le Président de la Commission « aides et secours » du C.E., sur mandat unanime des élus, adressent un courrier au Directeur Général de Pole emploi.

Ils souhaitent attirer son attention sur le fait que Pole emploi recrute des contrats aidés, mais seulement à temps partiel. Or, cette mesure qui doit aider à l’insertion de demandeurs d’emploi les fragilise.  En effet, accepter un emploi les conduit à …perdre de l’argent, au moins dans un premier temps.  Les élus demandent donc au Directeur général, puisqu’il s’agit d’une décision nationale, de bien vouloir réfléchir à cette situation.

8 mois ont passé. Nul ne sait si Mr Bassères y a réfléchi. Le fait est qu’il n’a même pas daigné répondre. Un comité d’Etablissement s’adresse à lui. Et alors ? le dialogue social, c’est bon pour les vœux de nouvel an !

Loin d’une mesure d’insertion, les contrats aidés sont ainsi utilisés par Pole emploi pour ce qu’ils sont : du travail mal payé. Ils permettent ainsi la souplesse « nécessaire » pour faire tourner la machine. Et c’est Pole emploi, qui mène cette politique, non pas imposée par l’Etat, mais librement choisie, surement au nom de l’efficience, de la rigueur, de la bonne gestion des moyens.

Il y  a bien des circulaires qui précisent les tâches confiées à ces personnes, ainsi que la formation complémentaire nécessaire afin de faciliter leur réinsertion :

 Note interne : Les contrats uniques d’insertion (CUI-CAE) sont des dispositifs majeurs, permettant de faciliter l'accès au monde du travail pour des personnes en difficulté et d’infléchir la sélectivité du marché du travail à leur égard. Pôle emploi participe directement à la réussite de ces dispositifs, par le recrutement de demandeurs d’emploi répondant aux conditions d’accès à ces contrats, et en accompagnant ces salariés tout au long de leur engagement afin de leur donner les moyens de réussir leur insertion au terme de celui-ci. Accessoirement, il peut apporter une aide administrative ou technique aux équipes professionnelles, ou concourir, sous le couvert d’un agent expérimenté, à l’animation de zone de libre accès ou au standard.

Mais, il est tellement facile de suivre l’exemple du Directeur général. Il suffit de dire que ces personnes ont travaillé 6 mois, à temps partiel, à pôle emploi et que cela doit leur servir de tremplin professionnel. Après tout, elles ont accès aux offres de Pôle emploi.

A trop piloter « d’en haut », « stratégique » et utiliser les indicateurs toujours plus « pertinents » choisis par des « experts qualifiés », Pôle emploi oublie les réalités d’en bas. Trop humaines sans doute.

Ce n’est qu’un exemple, un tout petit exemple bien évidemment. Mais très significatif de la "gestion des ressources humaines" comme on dit si mal.

Social ? Pourquoi faire?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :