Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Bilan réunion délégués du personnel

 Décembre 2011

 

Questions SUD et réponses de la direction

Commentaires de SUD

SUIVI MENSUEL PERSONNALISÉ ?!

SUD/20/Organisation de travail/Fonctionnement

A Lyon Bollier, faute de plages suffisantes en SMP, les personnes en CAE sont chargées d’envoyer des offres et de saisir un PAE pour les demandeurs d'emploi ne pouvant être reçus.

Est-ce en accord avec la note régionale DRD_DAP_2010_001 sur les Modalités de réalisation du SMP ?

Réponse de la Direction :

Sur Lyon Bollier, certains agents avec un statut CAE font ce travail sur des portefeuilles de personnes absentes.

 

 

La direction n’est pas gênée d’admettre qu’elle fait faire une tâche à un personnel non habilité pour la réaliser. En lui faisant utiliser illégalement le User et donc l’identité du collègue titulaire en son absence.

 

Quel est l’intérêt pour le demandeur d’avoir un conseiller personnel fantôme ?

SUD/21/Organisation de travail/Fonctionnement

A Crest, de nombreux PAE sont saisis par des personnes en CDD pour faire office de SMP. La priorité est donnée à la réception des PAE01 sur les plages de SMP, au détriment des autres demandeurs d’emploi et notamment ceux qui sollicitent des RDV.

Est-ce en accord avec la note régionale DRD_DAP_2010_001 sur les Modalités de réalisation du SMP ?

Réponse de la Direction :

Certains agents avec un statut CAE font ce travail sur des portefeuilles de personnes absentes.

 

 

C’est toujours plus facile de faire du copié-collé que de répondre à la question !

Tans pis on reposera la question le mois prochain.

C’est comme dans un centre de tri, y a les prioritaires, les urgents et les écoplis, faut juste tomber dans la bonne catégorie en fonction des objectifs politiques de la direction.

Où est passée l’égalité de traitement ?

 

 

SUD/22/Organisation de travail/Fonctionnement

A Grenoble Vigny-Musset, les demandeurs qui sollicitent des RDV ne peuvent être reçus faute de plages disponibles, la priorité étant donnée à la réception des PAE 01.

Est-ce en accord avec la note régionale DRD_DAP_2010_001 sur les Modalités de réalisation du SMP ?

Réponse de la Direction :

Les plannings doivent permettre de réaliser des entretiens sur rendez-vous pour les situations qui le nécessite.

 

 

 

 

Et si on faisait confiance au conseiller afin qu’il exerce son cœur de métier pour déterminer le rythme des rendez-vous en fonction du besoin des demandeurs d’emploi  plutôt que de lui fixer des objectifs chiffrés déconnectés de la réalité.

ENTRETIEN DE SUIVI D’ACTIVITE

SUD/15/ORGANISATION DU TRAVAIL/FONCTIONNEMENT

Nous reprenons les questions DP d’octobre et novembre « SUD / 14 / Organisation de travail/Fonctionnement « Quel texte régit l’entretien de suivi d’activité pour les agents de droit public ?

Réponse de la Direction :

L’entretien de suivi d’activité ne fait l’objet d’aucune disposition spécifique à  Pôle emploi. Il s’agit simplement d’un mode d’exercice du pouvoir hiérarchique de direction et de contrôle sur l’activité qu’un supérieur détient de plein droit sur son subordonné. Il relève des rapports habituels dans la relation de travail entre les agents et leur responsable. Ils doivent servir à accompagner et à aider les agents, et à vérifier l’avancement des activités en cours. Il y a lieu de considérer que l’instruction ANPE citée est obsolète, même si sur le fond ses recommandations peuvent toujours éclairer sur la nature de cet entretien. Il est clair également que cet entretien est à distinguer complètement de celui prévu à l’article 20 du statut.

Pour parfaire la réponse, voici le verbatim d’une réponse donnée en CCE le 22 septembre dernier par M.RASHID, qui présidait l’instance.

« Dans le cadre du rapport normal entre un agent et son hiérarchique, le rendu de l’activité s’effectue dans « la vie normale ». Les entretiens de suivi de l’activité, à cet égard, ne sont pas à confondre avec l’EPA. Il s’agit d’entretiens qui résultent des rapports habituels dans la relation de travail entre un agent et son hiérarchique. Ils servent à accompagner l’agent, à l’aider et à vérifier l’avancement de son travail. En regard du contrat de travail, il est normal en l’occurrence qu’un responsable puisse établir un point sur l’activité réalisée et donner des axes d’amélioration. Il ne s’agit donc ni d’entretiens formalisés, ni d’entretiens signés. »

Il est prévu que la note relative à l’EPA, à paraître à l’issue de l’information consultation en cours sur le dispositif devant le CCE, fasse un court rappel de ces éléments sur l’ESA.

 

En bref tout ce laïus pour nous dire qu’aucune note ne régit l’entretien de suivi d’activité, il n’est donc pas obligatoire, il n’a pas à être signé. Il s’agit simplement d’une rencontre informelle entre un agent et son hiérarchique.

SURCHARGE DE TRAVAIL

SUD/ 10 / Organisation de travail/Fonctionnement

Nous reprenons la question DP du 27/10/11.

« SUD/19/Organisation de travail/Fonctionnement

Les conseillers placement travaillent essentiellement à des taches planifiées: à l'accueil, en inscription, à la plate-forme téléphonique, en réception de demandeurs d'emploi en zone technique, réception des employeurs, en visite entreprise.

Ils ont en général des portefeuilles de demandeurs d'emploi actifs à plus de 200 et sont personnellement nommés pour les suivre.

Ils sont aussi chargés nommément de suivre les offres d'emploi, les entreprises, les plans d'action...

Du fait de cette d'organisation du travail individualisée, les conseillers doivent personnellement:

Suivre les offres d'emploi aux dates prévues, répondre aux demandes d'informations des entreprises, monter et suivre les contrats aidés, suivre les plans d'actions, organiser les événementiels

Convoquer les demandeurs d'emploi (+ de 200!); répondre à ceux qui ne pourront pas être convoqués; répondre aux demandes d'informations des demandeurs d'emploi actifs et inactifs; proposer et monter les dossiers formations (Prosper, AISF, DAFAF...!); monter les évaluations, prestations; assurer la fonction de conseiller unique des bénéficiaires du RSA, s'approprier les aides spécifiques (APRE...), répondre aux bénéficiaires du

RSA activités...

Répondre aux nombreux mails demandeurs, employeurs, prestataires, centres de formation,...

Les temps autonomes planifiés ne permettent pas de traiter l'ensemble de ces tâches citées précédemment.

Les conseillers ne peuvent plus faire face à cette masse de travail individuelle, et subissent une pression permanente car directement sollicités et relancés par les usagers auxquelles ils sont dans l'incapacité physique de répondre.

a) Dans l'immédiat, que doivent faire les conseillers à qui on ne propose pas le temps autonome nécessaire pour réaliser l'ensemble des tâches (non exhaustives) citées précédemment?

b) Que prévoit Pôle Emploi pour prévenir les problèmes de santé qui découlent de l’organisation du travail individualisée, de l'explosion du chômage et donc des portefeuilles, de la baisse des effectifs?

Vous répondiez :

La notion de conseillent référent doit être comprise comme « garant du traitement de la commande » et non pas seul en charge de ce traitement. Si nécessaire, il convient de faire appel à un autre collègue. »

Cette réponse n’est pas acceptable. De plus vous n’avez pas répondu aux 2 items.

Vous proposez que les conseillers s’auto-organisent sans même en référer à l’ELD.

Il appartient bien à l’employeur de proposer un mode d’organisation du travail ne mettant pas en péril la santé des salariés et permettant de faire face à la surcharge de travail.

Nous vous demandons de répondre aux 2 questions ci-dessus.

Réponse de la Direction :

C’est dans le cadre de la planification de leur activité que toutes les taches confiés aux conseillers doivent s’effectuer.

Les problèmes de santé au travail sont abordés dans le cadre du CHSCT.

La plan d’action RPS national décliné en région prévoit 9 axes.

Cette réponse symbolise une véritable négation de la réalité de notre quotidien.

Travailler plus mais avec les mêmes moyens : c’est cela la réponse de notre direction

S’auto organiser, gérer son portefeuille en temps  autonome, la réponse est : « regardez votre planning tout est prévu».

LE WONDER CONSEILLER

SUD / 7 / RH / Formation / Accompagnements des agents

Un responsable de site pôle emploi est-il fondé à intimer l’ordre de concevoir des supports pédagogiques, animer des sessions de formation en interne (sur un site et auprès de collègues), assurer un tutorat et en mesurer l’incidence, à des conseillers de niveau 2 ou 3 ou à des « techniciens hautement qualifiés » qui expriment leurs difficultés et insuffisances (faute de formation à ces tâches) ainsi que leurs craintes quand aux implications juridiques et administratives des défauts qui pourraient résulter de ces formations « improvisées » en interne ?

Réponse de la Direction :

Le responsable de site a la responsabilité de prendre les dispositions pour répondre aux besoins de développement des compétences des agents.

La mobilisation des tuteurs, des personnes ressources et des moyens pédagogiques font partie de ces dispositions.

Les collaborateurs doivent répondre aux demandes de leurs hiérarchiques sauf s’ils estiment être objectivement dans l’incapacité de réunir l’expertise nécessaire.

Par ailleurs, tout agent peut demander à son manager d’être formé aux techniques d’animation ou au tutorat pour acquérir des compétences supplémentaires, afin d’assurer au mieux les activités qui lui sont confiées.

Au Pied levé la direction peut demander à un conseiller de devenir formateur, de concevoir des supports de formation, de les évaluer en bref d’effectuer un nouveau métier sans formation aucune.

A se demander pourquoi les formateurs du CIDC se fatigueraient à construire des sessions de formations si tout conseiller peut faire la même chose?

 

Et si jamais on veut refuser d’effectuer cette mission, la direction attend des preuves qu’on est objectivement incapable de la réaliser.

Que veut la direction ? qu’on exécute ses ordres  pour être sûr qu’on ne sait pas faire !

 

 

Tag(s) : #Pôle Emploi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :