Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération Solidaires SUD Emploi – 4/14 rue Ferrus – Les Patios Saint-Jacques – 750 14 PARIS

01.58.10.45.31 / mail. fede.sudanpe@yahoo.fr / site : http://www.sudemploi.org

        

             UN SUIVI A LA CARTE ?

 

On en parlait depuis des mois… La fin du SMP était proche (enfin en théorie, parce qu’en

pratique, ça fait déjà belle lurette que c’est le cas !) « Pôle emploi 2015 » va le concrétiser.

Fini le « Suivi Mensuel Personnalisé » ! Il s’agit désormais de « différencier les modes de

suivi et d’accompagnement pour faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin »…

Si la direction a pris cette décision, c’est par constat d’échec. Seul le manque de moyen l’a

fait revenir sur le SMP et non pas l’analyse d’une décision inadaptée. Pourtant dès la mise

en oeuvre de ce suivi mensuel, nous avions dénoncé l’absurdité du SMP systématique qui ne répondait pas au besoin et remettait en cause le travail de conseil. Malheureusement, la fin du SMP pour tous ne redonne pas le choix aux usagers et aux conseillers de définir

librement un suivi adapté.

 

Le « choix » de l’accompagnement se fera lors de l’EID avec le DE. Quand on connait la réalité d’un entretien, on sait bien que le choix est contraint par le manque de temps, par les critères prédéfinis et par les injonctions de la hiérarchie. Tout cela laisse très peu de marges de manoeuvre et c’est bien le but : faire entrer chacun dans des cases afin d’en tirer des chiffres !

 

Trois modes de suivi pourront être proposés au DE en fonction de son profil :

- « l’accompagnement renforcé »

Réservé aux DE qui sont les plus éloignés de l’emploi, cet accompagnement– interne à Pôle emploi – sera développé en complément de la mobilisation des opérateurs externes.

 

Cette modalité de suivi, « la plus soutenue de l’offre de service », sera à destination des DE

ayant « besoin d’être fortement et individuellement accompagnés dans leur recherche

d’emploi et pour l’élaboration de leur projet professionnel ». Ce parcours s’adressera

également aux DE cumulant des freins d’ordre professionnel et des freins périphériques à

l’emploi.

L’accompagnement renforcé – dont les entretiens seront très réguliers – sera principalement

réalisé dans les agences de proximité et organisé autour de « portefeuilles individuels de

taille limitée (inférieure ou égale à 70) ». On est encore loin des 60 DE par portefeuille

promis il y a maintenant plusieurs années par une certaine Christine LAGARDE, alors

ministre de l’Economie lors de la fusion !

La DG prévoit d’augmenter les ressources internes dédiées à cet accompagnement de 2000

ETP d’ici à 2015. Rien ne dit dans le projet d’où viendra ce renfort…

 

- « l’accompagnement guidé »

Seront concernés les DE ayant « besoin d’avoir un appui régulier dans leur recherche

d’emploi et leur mobilité professionnelle ». L’intensité et le contenu seront définis par le

conseiller en fonction du diagnostic mis en place lors de l’EID…

Ces mêmes conseillers auront des « portefeuilles individuels de taille réaliste ( ! ) mais plus

importante que pour l’accompagnement renforcé »… Seule certitude, les portefeuilles des

collègues affectés à cet accompagnement seront donc au minimum de 70 DE. Rien ne dit

cependant jusqu’à combien ils pourront monter…

 

 

 

- « l’appui et le suivi à la recherche d’emploi »

La cible : les DE « proches du marché du travail et autonomes dans leur recherche d’emploi

et qui ont principalement besoin d’être mis en contact avec des offres d’emploi ».

 

Le rôle du conseiller est ainsi défini dans « Pôle emploi 2015 » : « Il assure essentiellement

le suivi de la recherche d’emploi, s’assure de l’envoi d’offres et répond aux sollicitations ».

L’évolution du métier de conseiller à l’emploi fait froid dans le dos…

La taille des portefeuilles individuels sera « de taille plus significative que l’accompagnement

guidé ». Pas plus d’informations non plus sur ce point…

 

Autre nouveauté : « le suivi 100% web »

Ce service permettrait à Pôle emploi de « s’adapter aux nouveaux modes de communication et aux nouveaux usages des services publics en ligne correspondant à l’évolution des besoins et des pratiques des citoyens. » Seuls les DE volontaires seront concernés.

Concrètement, il s’agira pour l’Etablissement de continuer sa politique de dématérialisation des services, éloignant ainsi encore un peu plus les DE des agences.

 

Le site de Pôle emploi devra donc évoluer pour répondre à cette demande. Outre les

services déjà existants (CV, abonnement aux offres, outil de simulation, …), de nouveaux

verront prochainement le jour : journal de bord des DE, auto-positionnement sur certains services, e-learning, analyse des CV déposés, …

Les DE souscrivant à ce suivi (limité dans le temps) pourront relever de l’accompagnement guidé. Ils bénéficieront d’un conseiller référent, « possédant un expertise adaptée à cette modalité de contact, positionné au sein d’équipes dédiées »

 

Faute de nous doter des moyens nécessaires au suivi de tous, la Direction met

en place un système de tri sélectif des Demandeurs d’Emploi avec traitement

différencié. Rien de nouveau dans ce projet, nous avons eu en son temps le

profilage des DE en parcours « adapté », parcours défini grâce à 18 variables

croisées via l’informatique. Une fois de plus c’est une vision technocratique

qui domine au sein du Service Public de l'Emploi et qui aujourd’hui n’est pas

sans conséquence sur nos métiers. Il apparaît en effet à la lecture du projet

que nous allons devoir nous spécialiser sur un mode de suivi précis : renforcé,

guidé, suivi et appui à la recherche d’emploi ou suivi 100% web. Pour rappel, il

fut un temps où les conseillers étaient en capacité de définir un profil, un suivi

en fonction des besoins de chacun et de réaliser l’accompagnement.

Aujourd’hui, Pôle emploi continue à parcelliser nos métiers et à nous

spécialiser sur des morceaux d’activité. Cela n’augure rien de bon pour les

négociations sur la classification des métiers…

De plus, ce nouveau mode de réception des DE implique de revoir l’organisation du travail. Pas un mot de plus sur le sujet. On sait pourtant que

l’organisation pathogène du travail est actuellement un gros problème dans

notre quotidien.

 

Rester aussi vague sur ce thème signifie encore une fois que tout se fera sur le

tas, sans aucune anticipation et sans aucune préparation.

Décidément, les ambitions de « Pôle emploi 2015 » n’ont rien de révolutionnaires. Sans être devin, on sait déjà qui en fera les frais…

Tag(s) : #Pôle Emploi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :